Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /htdocs/wp-content/themes/barta/functions.php on line 73
Crash de l'Antonnov 72 : Modeste Maloba, garde rapproché du président Félix Tshisekedi est mort - KinActu
KinActu

Crash de l’Antonnov 72 : Modeste Maloba, garde rapproché du président Félix Tshisekedi est mort

Crash de l’Antonnov 72 : Modeste Maloba, garde rapproché du président Félix Tshisekedi est mort

Pas de circulation sur le boulevard Lumumba de la 7ème à la 13ème rue. Seul le petit blvd est roulable. Les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont barré la route pour protester contre le crash d’un avion cargo de la présidence de la république lors du retour de Félix Tshisekedi de Béni à Kinshasa, qui a coûté la vie de son garde rapproché Modeste Maloba et d’autres passagers.

Le chauffeur de Félix Tshisekedi et tous les passagers présents dans cet appareil volant ont également succombé.

Interrogés par le reporter de Kinactu.net, les militants de l’UDPS incriminent les kabilistes comme acteurs de cet attentat.

« Nous sommes très fâchés contre ce crash d’avion qui à mon avis est un coup monté par la Kabilie qui veut éliminer notre leader. Nous avons risqué de le perdre dans ce crash« , declare un des manifestants.

« Fatshi est bien sauvé par la grâce du très haut, lui qui avait déjà quitté l’Est du pays depuis hier, il a échappé ce mauvais plan diabolique », raconte un autre militant de l’UDPS.

« Nous devons nous séparer du FCC. Ils sont mal intentionnés. Ils nous veulent du mal mais ils ne réussiront jamais », explique une femme combattante de l’UDPS, complètement furieuse.

Romero Ngbengo

2 Comments

  • Gradi Honda , 11/10/2019 @ 14:21

    Au-delà de toutes prétention et supputation, que les enquêtes soient ouvertes et que la justice fasse son travail, s’il échet.
    Ce malheur événement frappe tous, mais en son nom, nous ne pouvons pas nous permettre de reconnaître la paternité de ces actes à certains cadres, sans enquête préalable, au motif qu’un parti ne partage pas leur vision sur la gestion de la chose publique.

  • Gradi Honda , 11/10/2019 @ 14:22

    Au-delà de toutes prétention et supputation, que les enquêtes soient ouvertes et que la justice fasse son travail, s’il échet.
    Ce malheureux événement frappe tous, mais en son nom, nous ne pouvons pas nous permettre de reconnaître la paternité de ces actes à certains cadres, sans enquête préalable, au motif qu’un parti ne partage pas leur vision sur la gestion de la chose publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *