Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /htdocs/wp-content/themes/barta/functions.php on line 73
Dossier saute-de-mouton : '' Toutes les pièces nécessaires à la manifestation de la vérité ne sont pas encore réunies( Conseil des ministres) - KinActu
KinActu

Dossier saute-de-mouton :  » Toutes les pièces nécessaires à la manifestation de la vérité ne sont pas encore réunies( Conseil des ministres)

Dossier saute-de-mouton :  » Toutes les pièces nécessaires à la manifestation de la vérité ne sont pas encore réunies( Conseil des ministres)

Le Chef de l’État, Félix Tshisekedi a présidé le jeudi 21 février 2020 à la cité de l’Union Africaine à Kinshasa la 22éme réunion du conseil des ministres.

Au cours de cette réunion , le vice-premier ministre, ministre de justice et garde sceaux Célestin Tunda ya Kasende a évoqué la fameuse affaire sur le dossier saut-de-mouton. Pour le patron de la justice, toutes les pièces nécessaires à la manifestation de la vérité ne sont pas encore réunies pour que la justice tranche une fois pour toute.

 » Agissant dans le cadre de ces réquisitions , les procureurs ont entendu plusieurs personnes dont les directeurs généraux de l’OVD et l’ O.R ainsi que les responsables des entreprises chargées de l’exécution de ces ouvrages parmis lesquelles CREC7 et SAFRICAS qui ont été retenus pendant longtemps pour leur audition. Le patron de SAFRICAS reste détenu pour des raisons d’enquête  » , indique le compte rendu du conseil des ministres.

 » Il est envisagé d’entendre les concernés sur PV, dans le strict respect de droits de défense, et éventuellement recourir à la contrainte physique s’il y a lieu. » Précise Célestin Tunda ya Kasende.

Pour rappel, le gouvernement Ilunkamba avait pris la décision de finir les travaux de ces ouvrages avant le 30 juin 2020. Il avait également promis un décaissement d’une somme d’argent à la hauteur de 3.5 Millions Usd pour relancer les travaux de ces infrastructures qui ont été arrêtés faute du financement.

Moïse Esapa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *